« If you have no interest,

 if you have no interest in equal rights for black people then do not make suggestions to those who do. 

Sit down. » - Jesse Williams



Une difficile semaine s’est passé, riche en émotion au sein de la communauté noire aux États-Unis. Pour ceux qui n’étaient pas au courant, deux personnes ont été tués par des policiers. Eh oui, encore deux noms de plus que l’on ajoute à une liste qui n’en finit plus depuis déjà quelques mois maintenant. À l’idée d’y penser et d’écrire, j’en ai la chaire de poule.. Et honnêtement, j’ai peur, ça fait peur ce qu’il se passe là-bas. 
Alors habituellement, je parle de mode et de choses plutôt positive sur le blog, mais là j’ai envie de parler de la réalité, telle qu’elle est et qu’on voit dans le monde. Alors oui, il y a des massacres, des crimes tous les jours sur cette Terre, des enfants et des familles souffrent pour X ou Y raison, mais là STOP c’en est trop pour moi. J’ai l’impression d’être compressé et de voir que la société recule au lieu d’avancer, et franchement j’ai les boules de voir ça. 

Avant, nos parents se demandaient si leur enfants auraient un avenir, un foyer et s’ils seraient comblés, aujourd’hui on se demande si demain on aura l’occasion de voir le jour, alors pour certains, ça peut sembler « fort », « exagéré » voir même « déconné » mais c’est la réalité des choses. 
Quand on sait que nos vies sont menacés par des situations dans ce genre, on n’a plus envie de profiter de la vie, on veut rester entourer de nos proches. Bref.. pour en revenir à ce qu’il se passe en Amérique, je suis consternée de voir cette violence gratuite s’accroitre sur ce territoire, ça me choque de voir qu’aujourd’hui un afro-américain craint de se faire arrêter par les « forces de l’ordre » à défaut qu’on lui ôte sa vie sous prétexte qu’il soit armé ou qu’il ait tenté de nuire à la vie de l’agent. Ça me tue de voir qu’un pays aussi libre que les USA soit aussi restreint en matière des droits civiques envers ma communauté. Ça m’oppresse le fait de savoir qu’ils tuent sous des prétextes bidon, de voir qu’ils détiennent le pouvoir sans pour autant être jugés et qu’il soit en liberté. Est-ce que c’est normal de voir des gens qui sont censé nous protéger, qui ont été formés par l’état nous faire du mal ? Est-ce que c’est normal de les craindre ? Nos parents nous ont tous dit en étant petit « si tu fais des bêtises, il y a la police qui va venir » pour nous avertir que ce n’était pas bien d’en faire et qu’on devraient arrêter sur le champ. Aujourd’hui c’est le contraire, on t’arrête quand tu ne fais pas de bêtises et de surcroît on t’ôte la vie gratuitement, et au délit de faciès. 



Je crois que l’une des choses qui m’atteint fortement après avoir pris connaissance de ces dernières victimes est le fait que ma communauté soit considéré comme de la merde, que ce soit dans la vie ou sur internet, de voir qu’on a très peu de reconnaissance et le fait qu’on nous insulte gratuitement parce qu’on tient à défendre nos droits et nos valeurs. J’ai lu sur twitter que « les noirs de France font semblant de s’intéresser à ce qui ce passe en moment «  ou le fait que l’on remette en cause notre « activisme », mais qui êtes-vous pour juger nos pensées ainsi que notre être ? 
C’est ce genre de comportement qui nous pousse à nous remettre sans arrêt en question, et du fait que l’on se dénigre et qu’on aime pas ce que l’on est car les gens nous font croire que nous sommes des êtres mauvais. Pour ma part, j’aime ce que je suis, j’aime ma couleur de peau et je suis très fière de faire partie de cette communauté.
J’ai honte de voir à quel point les gens sont si peu touché par ce fléau. Combien de jours, de mois ou d’années allons nous voir nos frères et soeurs noirs souffrir ? Est-ce qu’on va tolérer encore cette violence ? Allons-nous cesser de pleurer ces victimes ? Je ne crois pas ! 

Je pense qu’il est temps aux USA, en France ou ailleurs dans le monde, que les gens sachent que notre communauté à assez souffert durant des années auparavant et que la société doit arrêter de nous prendre en griffe pour diverses raisons. Ce qu’on veut c’est notre liberté et une justice pour toute. Il y en a qui vont dire « liberté » mais vous l’êtes déjà ? Alors oui, on l’est mais pas totalement et plus les mois passent plus on se rend compte que notre liberté se minimise. La liberté s’exprime par toutes les formes de liberté, que ce soit d’expression, de travail ou autres droit fondamentaux que d’autres possède, et la justice signifie les mêmes droit pour un blanc que pour un noir, qu’on ne soit pas jugés par notre couleur de peau mais uniquement par nos actes. 

Ce qui m’embête est le fait de voir qu’on parle de BLACK LIVES MATTER  comme ci c’était un effet de mode et que c’est tendance de le mettre dans ses tweets ou dans son profil Instagram. Mais pas du tout, c’est un mouvement antiraciste, qui dénonce la violence policière faite à la communauté afro suite au décès de Trayvon Martin, 17 ans tué par un policier en 2013 et qui a été jugé non coupable pour le crime qu’il a commis. Certains blancs se sont senti indignés de part le nom de ce mouvement car ils estiment que toutes les vies comptes et pas uniquement celles des noirs. Alors oui, c’est vrai toutes les vies comptes, que tu sois noir, blanc, arabe, asiatique, indien etc.. mais la communauté qui est sans cesse visé est la mienne et BLM ne dit pas que notre vie compte plus que celle des autres, on dit qu’elle compte tout autant que les autres point final. 
Je n’ai  pas entendu aux infos, un policier blanc, tuer un jeune blanc parce qu’il refusait d’obéir aux ordres de ce dernier. Alors ça doit sûrement exister, mais on en parle pas. 
En revanche ce qui m’interpelle, c’est le fait que ça passe sous silence radio ce qu’il se passe là-bas, le moyen de se renseigner sur les affaires est en fouillant sur internet ou sur les réseaux sociaux mais dans le journal télévisé, on en parle pendant 2min 30s, et après on zappe. Comme ci, ce n’était pas important et que ça ne touche pas les français. Mais que ça nous touche ou pas, ce sont des vies humaines dont on parle et qui ont été enlevés, et ça me frustre de savoir qu’on se concentre plus sur les petits villages ou le divertissement du moment qui n’est d’autre que l’Euro que de parler de faits plus importants. 




C’est fou de voir à quel point le racisme est toujours présent dans la société, ceux qui disent « mon pays n’est pas raciste » honnêtement, vous mentez.. En France, on a jamais eu une grosse affaire comme celles qui se passent aux USA, par contre on peut dire qu’il y a de l’acharnement policière et cela personne ne peut le nier (ayant grandi dans le 93 et l’ayant vu) dans le sens où, dès qu’il y a un contrôle d’identité dans les gares, dans la rue ou dans les cités, les personnes qui sont automatiquement visés sont les noirs et les arabes, à mon sens ça fait parti d’une forme de racisme. Pourquoi systématiquement nous contrôler ? Peut être parce qu’ils estiment d’après les images qu’ils ont du voir à la télé, les noirs et arabes sont des voyous, je n’en sais rien. Cette question restera toujours en suspens pour moi. Bref, là encore je m’égare même si je relate des faits… 

Malgré le fait que l’on vit une déchirure émotionnelle avec ce que l’on voit outre atlantique, je suis contente de voir que les personnes qui ont du pouvoir comme les artistes, militant etc.. dénoncent cette cruauté et qu’ils appellent la communauté à nous rassembler, à lever nos voix et à ne plus se taire. Bon il faut dire que la majorité des gens qui ont appelés à se rassembler sont américaines et qu’en France, j’en ai très peu vu défiler des messages de stars ou d'artistes comme ceux-ci. Ça me fait plaisir de voir aussi des jeunes noirs de France qui dénoncent les inégalités et défendent nos droits, ça donne de l’espoir pour notre avenir. Même si on n’est pas beaucoup, et que nous sommes « personne » dans le sens où nous ne sommes pas des personnages célèbres ayant une forte communauté de gens qui nous suivent, notre voix compte malgré tout. 




Le mouvement BLM est immense en Amérique, et j’ai espoir qu’en France ça prenne de la hauteur et de la valeur, pour montrer qu’on est à 100% avec la communauté noire aux US mais que c’est pas parce qu’on ne vit pas les mêmes situations que l’on doit de se taire et de ne pas défendre nos droit sous prétexte qu’on soit en France et qu’on ne vit pas ça. 
Je pense que BLACK LIVES MATTER va au delà de la violence policière, c’est un slogan qui englobe nos droits et nos valeurs en tant que noirs. Bien des années avant que ce mouvement existe, il y avait des activistes très connu qui se battaient pour la cause des noirs en Amérique et dans le monde, tels que Martin Luther King, Malcolm X, Rosa Parks, les Black Panthers, Nelson Mandela et bien d’autres qui grâce à eux et en leur foi, se donnaient corps et âmes pour notre communauté. 



Est-ce que je crains que ma communauté soit à nouveau opprimés ? Est-ce que j’ai peur pour l’avenir ? Est-ce que nos enfants connaitront la même violence qu’ont subi les victimes ? Honnêtement je ne pense pas, si on ne se lève pas et qu’on se tait pour dénoncer cette injustice, elle subsistera toujours et c’est à nous de faire en sorte que nos enfants noirs ou métisses ne vivent pas ça. J’ai espoir que ma communauté soit enfin reconnu comme étant pacifiste, que nous ne sommes pas une race que l’on doit se débarrasser pour des prétextes bidon, que nous sommes tout aussi humains qu’une autre couleur de peau, et que justement notre peau n’est pas synonyme de mauvais. 

À tous ceux qui se sentent concernés par ce mouvement, cette injustice et qui veulent y remédier, merci de ne pas rester sans voix et de parler, ne serait-ce pour soulager votre peine, et de faire avancer le monde même si on pense que ça ne comptera pas. C’est en restant solidaire et défendant notre culture, nos droits et nos valeurs qu’on avancera. Rien ne sert de se battre avec violence, avec les coups et les poings, seuls les mots touchent et en étant pacifiste. Aux familles des victimes, des noirs qui craignent leurs vies en se faisant arrêter aux US, mes pensées et prières vous accompagnent. 

Que Dieu nous garde et veille sur nous. 



« the thing is that just because we’re magic doesn’t mean we’re not real »