Nous sommes le 14 février, et partout dans le monde on célèbre la fête de l’amour, pour ceux qui sont en couple. Et je vous avouerai que c’est une fête qui est pour moi commerciale et à la fois très romantique. Mais au lieu de vous donner des conseils sur comment s’habiller, se maquiller etc… je préfère m’ouvrir et de vous raconter mon expérience en tant que célibataire.
Vous savez, on ressent tous à un moment donné que l’on a envie de faire un point sur les choses qui ne vont pas dans nos vies, bah là pour moi il est temps que je me concentre sur ma vie amoureuse qui est pour l’instant synonyme du néant, surtout quand on voit que les gens avec qui on a grandit, qu'on a connu sont a une étape supérieure de leur vies, et qu'au fond de nous on veut la même chose parce qu'on culpabilise de ne pas avoir le même sentiment qu'eux. Mon constat est alarmant parce qu'au fond de moi, je sais que je suis prête à passer à l'étape supérieure mais  j’ai aussi appris des choses sur moi qui justifient mon célibat, et il est temps d’y remédier au plus vite.

Je ne suis pas expressive / démonstrative

C’est l’un de mes plus grands défauts, je ne suis pas assez démonstrative pour exprimer ce que je ressens (du moins en amour, car en amitié ou avec mes proches c’est tout le contraire)
Pour être honnête, je ne suis jamais tombée amoureuse non pas parce que je n’ai pas trouvé la bonne personne mais parce que je suis ce genre de personne qui n’arrive justement pas à dévoiler mes sentiments, c’est très difficile pour moi de mettre des mots sur les choses que je ressens, je m’attache vite mais j’ai du mal à mettre des « étiquettes ».
J’ai peur de me dévoiler, peur d’être ridicule, d’être déçue ou d’avoir une mauvaise expérience. Je n’ai pas le temps pour l’échec et la déception, je pense avoir passée l’âge pour ça. Mais je sais que je dois y remédier parce que la vie est faite de haut et de bas, et on ne peut que s’améliorer en ayant vécu des périodes difficiles…

Je suis exigeante

Encore un autre de mes défauts (oui j’en ai plein…) mais je me trouve assez exigeante, j’ai l’impression d’avoir mis une barre très haut et c’est comme ci je ressentais le besoin que la personne avec qui je suis atteigne ce niveau, non pas que je sois parfaite, une bombe af ou autre mais j’ai une liste de critères pour la personne parfaite bien qu’on sait tous que la perfection n’existe pas mais bon, j’y crois dur comme fer. En fait, je veux une personne mieux que moi dans tous les sens du termes, c-à-d une version de moi en 2.0 (c’est débile non ?)
Mais j’ai envie que ça change, je ne sais pas d’où viens cette exigence mais il faudrait que j’accepte un peu plus ce qui se présente à moi et que j’essaye de faire un peu la part des choses, de voir ce qu’il y a de bon à prendre et de mauvais à jeter...

Je n’ai pas confiance

La confiance est le point clé de ma situation, pour des raisons que je connais ou pas, la confiance a toujours été un frein dans ma vie, dans tout que ce soit pour des entretiens, m’exprimer à l’oral auprès d’inconnus etc… j’ai un manque sérieux de confiance en moi et je vous avouerai qu’à presque 25 ans, c’est usant et ça me ronge un peu. Je n’ai jamais été le genre de fille qui se fait remarquer par des gars, vous savez c’est comme quand vous avez un groupe d’amis et que vous avez que des frappes autour de vous et que vous êtes la personne insignifiante, limite transparente voir la bonne pote, bah ça c’est un peu l’histoire de ma vie. Non seulement, je suis le genre de personne qui ne donne pas facilement sa confiance aux gens, car même si on a beau me connaître, je ne dévoilerai jamais tout car j’ai trop peur de finir trahie, blessée et je n’ai pas envie d’ouvrir à nouveau une étape de ma vie qui m’a littéralement détruite il y a quelques années… mais je suis aussi le genre de personne qui lorsque j’ai donnée ma confiance et qu’on ma trahi, là c’est radical, je raye de ma vie.
En gros, j’ai peur de tout donner, montrer et de finir déçue et Dieu m’en est témoin que je déteste fournir des efforts pour rien et ça, que ce soit en amour ou en amitié.

Je ne cherche pas forcément

Fuck you Disney ! Oui, parce qu’on a été conditionné par leur films en étant gamin en nous montrant des princesses qui rêvaient de leur prince charmant sur le dos de leur cheval blanc, mais ce n’est tellement pas la réalité. C’est bien connu, si on cherche… on trouve. Sauf que moi je ne recherche pas forcément, j’attends que ça se passe mais c’est pas la vie ça. Si j’attends, je vais finir par me retrouver dans le même cas dans 5 ans, et ce n’est pas ce que j’ai imaginé. J’ai déjà testé les applications de rencontres, Tinder, Badoo etc… mais c’est tellement de la connerie pour moi, ce sont des sites de rencontres où sont enregistrés tous les affamés de la terre entière qui veulent juste passer du bon temps, mais ce n’est pas pour moi. On peut faire des rencontres absolument partout, dans la rue, au travail, le voisin etc… mais il faut avoir l’envie je pense, car ça ne tombera pas du ciel aussi facilement.

Ce que j’ai appris

Il y a tellement de choses que j’ai appris sur moi, si vous saviez, mais ce que je retiens de cette longue période de célibat, c’est que dans un premier temps, avant de vouloir partager la vie avec quelqu’un ou aimer il faut apprendre à s’aimer soit même, car à mon sens, la façon dont tu te traites sera la façon dont la personne qui partagera ta vie te traitera. S’aimer c’est le plus important, c’est vrai que c’est facile à dire, et plus compliqué à faire mais il y a plein de manières différentes d’apprendre à s’aimer un peu plus au quotidien. J’ai aussi retenu qu’il était temps pour moi d’aller de l’avant dans le sens où même si j’ai peur de l’échec, de la déception je serai obligé de passer par ses étapes pour grandir. Mais pas que, j’ai besoin aussi de lâcher du leste, de laisser cette pression de l’horloge biologique où je me fixe des « dates limites » en me disant qu’à tel ou tel âge j’aurais ça ou ça. Il est temps pour moi de vivre pleinement ma vie, que je sois en couple ou pas, le plus important est l’épanouissement et d’être entouré des personnes qui nous sont chères.   

Si vous êtes dans la même situation que moi, sachez que c’est passager, vous n’allez pas rester seul toute votre vie, il faut être conscient que l’on traverse tous cette étape à un moment de notre vie, mais il faut aussi se dire que tout le monde à sa moitié quelque part sur cette terre et qu’il faut juste apprendre à s’aimer et de ne plus avoir peur de donner.

Je vous partage aussi une playlist « love » car ce sont des chansons que j’adore écouter, célibataire ou en couple.


« Baby put your arms around me, tell me I’m the problem » - Beyoncé, No angel